Le Zazouilli - Chroniques diverses

Le Zazouilli - Chroniques diverses

Le Zazouilli - Qu'est ce que c'est que ça?

Ce blog est notre espace littérature et cinématographie à Gb et moi. Chronique de livres, infos sur nos lectures et autres articles sur les livres, mangas, BDs, séries, films en général.

Oscar et la dame en Rose - Eric-Emmanuel Schmitt

Chroniques LivresquesPosted by Zazou8888 Sun, November 27, 2011 15:28:09
Cette histoire, c'est l'histoire d'Oscar.
Oscar à 10 ans. Oscar est chauve. Oscar vit à l’hôpital. Oscar a un cancer et il faut savoir qu'Oscar va mourir dans 12 jours et il le sait...

Heureusement, la vie est bien faite car sur le chemin d'Oscar, il y a Mamie-Rose et grâce à elle, Oscar va pouvoir vivre une vie plus que remplie : 120 ans! On se contenterait de moins pas vrai?
120 ans répartis sur 12 jours... Et durant ces douze jours, il va vivre une adolescence mouvementée, il va se marier, tromper sa femme, la reconquérir, la voir s'en aller, partir en expédition et apprendre, grâce à sa grande sagesse et à Dieu, que la vie n'est pas un cadeau mais un prêt et qu'il faut la mériter.

Cette histoire est encore un roman épistolaire. Moi qui n'aimais pas ça on dirait que je suis en passe de devenir fan!
Les lettres qu'on découvre sont celles d'Oscar, notre petit cancéreux de 10 ans qui les adresse à Dieu. Mais pas à Dieu tout puissant, Seigneur des hommes. Il s'adresse au Dieu de la croix celui qui souffre comme lui mais à l'air de mieux le vivre car il a la foi!
Cette idée d'écrire à Dieu, c'est Mamie-Rose qui l'a lui a soufflée et c'était pas une mauvaise idée.

Cette correspondance est simplement fabuleuse. Eric-Emmanuel Schmitt nous fait découvrir la plume honnête et désarmante d'un petit garçon de 10 ans à qui on ne la fait pas. Il sait qu'il va mourir mais entre temps, il va demander quelques services à Dieu.
C'est un enfant candide mais pas naïf, franc et un peu rebelle, plein de colère face à tous ces gens qui le traitent en monstre de maladie, très réaliste et terre à terre, c'est un garçon plein de contrastes, certainement un peu bêcheur. Débordant d'amour aussi car quand on vit 120 ans, on en a à donner et même à revendre, de l'amour.
La plume d'Oscar est directe et touche là où ça fait rire. Ce petit homme qui vieillit de 10 ans par jour est épatant de culot et resplendissant de franchise.

J'ai rit et j'ai pleuré durant l'heure qu'il m'a fallut pour le lire. Ce livre, ce n'est pas un bijoux, c'est un trésor! Ce livre est plein de phrases précieuses, de perles...
La fin est prévisible et pourtant au fil des pages, on ne fait que rire de la vie accélérée d'Oscar et des anecdotes de Mamie-Rose et des aventures des pensionnaires de l’hôpital.
Chaque personne gravitant autour de notre malade est un poème à sa façon. Ils nous font rire et pleurer car ils sont vrais et ce qu'en dit Oscar paraît tellement juste.
Je ne peux que conseiller la lecture de ce roman qui vous fera rire et pleurer car c'est la vie qu'on voit défiler dans les pages de ce livre. Celle d'un petit bonhomme qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui ose dire à Dieu tout ce qui peut ou doit être dit.

Les problématiques de la maladie chez l'enfant ainsi que celle de sa mort prématurée sont ici abordées de façon assez étrange. Ce "journal intime" adressé à Dieu retrace les derniers jours d'un enfant condamné mais de façon légère et respectueuse. Eric-Emmanuel Schmitt n'édulcore pas la mort ou même la maladie. On les voit juste comme des faits et ces faits, on peut les interpréter comme on l'entend.

On touche aussi du doigt, dans ce livre, le point de vue des parents ainsi que celui du médecin d'un jeune patient mourant et de leurs échanges.

Au final on peut dire que cette lecture m'a enrichie... Je sais maintenant que j'aurais perdu quelque chose en ne le lisant pas.

Participation au challenge Livraddict : "PAL à Zéro" par Nin4

  • Comments(6)//zazou8888.randaxhe.biz/#post21